Actus et Communiqués de Presse

26/10/2014

Partager :
Partager sur LinkedIn

Les stress tests de la BCE confirment la solidité du Groupe BPCE

La revue de la qualité des actifs et le test de résistance menés par la BCE et l’ABE(1) confirment la solidité du Groupe BPCE. L’impact de la revue de la qualité des actifs est très limité (- 29 pb(2)) et fait passer le ratio de Common Equity Tier 1 de référence à 10,0 % fin 2013. Projeté par la BCE à fin 2016, ce ratio s’établit à 7,0 % dans le scénario de stress adverse(3) , soit une marge confortable de 150 pb2 par rapport au seuil de 5,5 % fixé par la BCE et l’ABE(1).

  • A - 29 pb(2), l’impact de la revue de la qualité des actifs est très limité et représente moins de 0,1 % du total du bilan du groupe, confirmant le niveau adéquat du provisionnement comptable. Cet impact relève pour l’essentiel du domaine prudentiel. La politique de provisionnement prudente du groupe s’est poursuivie depuis le début de l’année 2014 ; elle est en adéquation avec les conclusions des travaux de revue de la qualité des actifs. Aucun ajustement comptable n’est donc attendu dans les prochains trimestres.
  • Cet exercice démontre la robustesse du groupe dans un scénario de stress très sévère ayant des effets majeurs sur l’économie française, avec notamment l’hypothèse d’une forte baisse du prix du marché immobilier (28 % sur 3 ans).

Par ailleurs, le Groupe BPCE souligne que depuis fin 2013 sa solvabilité a encore été renforcée de plus de 70 pb(2/4) pour atteindre le niveau élevé de 11,1 % à fin juin 2014. Le plan stratégique 2014-2017 « Grandir autrement » prévoit la poursuite de ce renforcement.

L’aboutissement de cet exercice extrêmement approfondi, qui a mobilisé des équipes importantes au niveau des superviseurs sous le contrôle de la BCE ainsi qu’au niveau du groupe, marque une avancée majeure dans la mise en œuvre de l’Union Bancaire.

 

 L’intégralité des résultats est consultable sur le site  www.GroupeBPCE.fr

 

[1] Autorité Bancaire Européenne

[2] Points de base (1 point de base = 0,01 %)

[3] Hypothèses déterminées par la BCE et l’ABE

[4] Augmentation du ratio de Common Equity Tier 1