Actus et Communiqués de Presse

08/07/2015

Partager :
Partager sur LinkedIn

Marché du logement à la mi-année 2015 : un redémarrage en cours. L'analyse du Crédit Foncier

Après une année 2014 particulièrement difficile, au cours de laquelle des points bas historiques avaient été enregistrés, le marché du logement a repris de la vigueur au cours du premier semestre 2015.

  • 59 % des professionnels de l’immobilier se déclarent ainsi optimistes quant à l’avenir du marché du logement (contre 35 % en début d’année);
  • Le parcours d’acquisition de la résidence principale s’est fluidifié : la durée de recherche est désormais de 4 mois (contre 7 mois en 2014) et 67 % des ménages ont abouti dans leur recherche au cours de la première année (contre 53 % l’année précédente).

Le marché du neuf repart progressivement

  • Sur la base de la situation du marché à mi-année, on estime que près de 380 000 logements devraient être construits en 2015, contre 356 000 en 2014, soit une progression attendue de plus de 6 %, avec en particulier une hausse de plus de 15 % sur le segment du logement locatif privé.
  • Le stock de logements commercialisés représente désormais 12,5 mois de commercialisation ; ce chiffre, bien qu’élevé, est inférieur aux 16,6 mois enregistrés au troisième trimestre 2014. Trois régions (Ile-de-France, Rhône-Alpes et PACA) ont concentré 52 % des réservations du 1er trimestre 2015. 
  • 110 000 maisons individuelles devraient être commercialisées en 2015 (+ 11 % par rapport à 2014), après deux années (2013-2014) particulièrement atones.
  • Les prix dans le neuf restent toutefois à un niveau élevé.

Le marché de l’ancien reprend des couleurs également

  • 750 000 ventes devraient être enregistrées en 2015 (+ 8 % par rapport à 2014).
  • Cette reprise est due pour partie à la poursuite de la baisse des prix sur l’ensemble du territoire, qui devrait être de l’ordre de 2,5 % pour 2015. 
  • Toutefois, cette évolution moyenne des prix n’est le reflet que d’une fraction réduite du parc existant de logements, en raison d’un faible taux de rotation (2,05 % en 2014).

Dans ce contexte, le volume de crédits immobiliers s’inscrit en hausse
Le volume de crédits à l’habitat devrait s’élever à 138 milliards d’euros en 2015 contre 120 milliards d’euros en 2014, soit une hausse de l’ordre de 15 %. Cette nette reprise est, en particulier, portée par :

  • L’effet des mesures gouvernementales (renforcement des dispositifs de PAS et PTZ).
  • Des taux de crédits historiquement bas avec un nouveau taux plancher de 1,99 % enregistré en juin 2015. Néanmoins, au regard de la hausse des taux longs de marché depuis quelques semaines, les taux de crédit immobilier devraient augmenter au second semestre 2015.

Le marché de l’investissement en immobilier d’entreprise soutenu

  • Porté par la politique de « quantitative easing » de la Banque Centrale Européenne, l’investissement en immobilier d’entreprise est resté soutenu, avec une prime de risque significative pour les actifs en immobiliers d’entreprise.